Deauville_008_049_large La première fois que j’ai croisé Samuel Jackson, je bossais au protocole sur les marches et lui fis barrage pour l’empêcher de rentrer dans le Grand auditorium du Festival de Cannes, car il n’avait pas sa place pour Pulp fiction, (Tarantino étais encore un inconnu) il a écarté les bras et me regardant par dessus ses lunettes m’a dit : "What you fuckin doing ?!…" C’est John Travolta qui avec un grand sourire est venu le chercher en le tirant par la manche ! Chaque fois que le revois, j’ai l’impression qu’il se souvent de moi… A Deauville, il n’arrêtait pas de me regarder, j’en tremble encore…

Samuel L. Jackson est très très méchant dans «Harcelés» de Neil LaBute. Il interprète un flic raciste qui persécute ses voisins dans ce suspense ancré dans la Los Angeles actuelle. A Deauville, Sam a profité de la ville et du terrain de golf. (photo Hugo Mayer)

Aucun mot-clé pour ce post.

Laisser un commentaire