Je voulais cette année rendre hommage à Roman Polanski quelqu’un que j’admire depuis longtemps, depuis le locataire et le bal des vampires qui m’effrayaient, enfant. J’ai ressorti ces images que j’ai filmées l’année du pianiste quand il a gagné la palme d’or, le César, et l’Oscar, unique dans l’histoire du cinéma. Polanski, m’avait offert une place pour que je puisse aller voir son film et le suivre dans la salle; je l’ai revu 4 ans plus tard au dîner du 60e Festival, ou je l’ai remercié encore une fois, et nous avons vu le feu d’artifice ensembles… Un des grands noms du cinéma. Roman a vu sa vie brisée par différents drames, dont l’assassinat de sa femme… Un chef d’orchestre et maestro. Roman est un septuagénaire dans un corps de gamin, qui par son énergie, vous possède quelque chose d’unique : la mystique qui entoure son oeuvre et la rend indissociable de sa vie, une pensée pour Roman…

Aucun mot-clé pour ce post.

Laisser un commentaire