Phil_manoeuvre Hier soir,  je suis allé voir la statue de l’homme à tête de choux Cité de la Musique au vernissage de l’expo Gainsbourg, certainement la plus courue de la semaine ! j’en attendais évidemment beaucoup ; j’ai été un peu déçu par rapport à la magnifique expo sur John Lennon où Pink Floyd qui étaient sur deux étages, Serge n’a eu droit qu’a une petite salle ! Heureusement les deux statues sont bien là (l’écorché et l’homme à tête de choux) grâce à des prêts consentis par la famille, et particulièrement Charlotte Gainsbourg. Son père aurait eu 80 ans cette année…

Les expos sur la musique sont toujours un exercice délicat. Difficile en effet de retranscrire dans une installation, le mouvement, le rythme et l’animation que l’on peut retrouver dans une composition musicale. Pourtant, c’est le pari auquel s’est attaqué Frédéric Sanchez, le commissaire de l’exposition. On entends rien.

Les people, curieusement ne sont pas venus, exceptées Jane Birkin et Charlotte Gainsbourg qui sont passées dix minutes (Charlotte est claustro, où elle avait laissée quelque chose sur le feu…) Il y avait quand même Alain Chamfort qui est devenu malgrès lui la vedette de la soirée sur un fond de Manureva, j’ai croisé philippe Manoeuvre au garde a vous devant la Marseillaise de Gainsbarre et Caroline Loeb dans la ouate !Gainsbourg_birkin

Expo_gainsbourg_040 L’expo consiste notamment à un enfilement de sorte de piliers à quatre faces présentant photos, vidéos et textes explicatifs de plusieurs facettes de son oeuvre. Plutôt instructif si l’on connait peu de choses sur le musicien. Sur les murs sont disposés de minuscules clichés pris à chaque époque respective, dont on a par contre du mal à comprendre l’intérêt.

Mais le vrai trésor de l’exposition est certainement la grande vitrine longeant toute la longueur de l’exposition dans laquelle sont exposés plusieurs effets ayant appartenu au chanteur. Autoportrait, manuscrits, partitions, fiche d’inscription à la Sacem, dictionnaire de rimes, collection de médailles de police, l’écorché qui était exposé dans son salon. C’est vraiment dans cette partie de l’exposition qu’on a l’impression d’approcher le bonhomme de vraiment près, voire même de le toucher du doigt. Cerise sur le gâteau, trône au milieu de l’exposition la sculpture L’homme à la tête de chou acheté à l’artiste Claude Lalanne et qui inspira le superbe concept album du même nom.Expo_gainsbourg_064_3

Cette exposition si elle n’est pas parfaite (cela aurait été très difficile) aura au moins  le mérite de plaire aux fans de l’artiste et permettra aux autres de le découvrir sous d’autres facettes. Au-delà de ça, elle nous donne finalement envie de voir enfin un musée s’ouvrir au 5 bis rue de Verneuil dans son ancienne maison, ce sera certainement plus chaleureux. Champagne !

Aucun mot-clé pour ce post.

Laisser un commentaire