"Ma télé a le blues. je la soupçonne d’avoir mal vécu l’arrivée des ordinateurs dans la chambre des filles. Elle a le teint qui se brouille, des extinctions de voix, des chutes de tensions. L’autre jour, ma femme a trouvé des traces de moisissures dessus. on s’inquiète. alors j’essaie de lui remonter le moral. je m’installe devant l’écran, je regarde dans sa direction, l’air concerné. J’ai même pris des notes pour lui montrer que je m’intéresse encore à elle…"

quelques lignes du nouveau bouquin de David Abiker que j’ai connu alors qu’il avait une émission sur les blogs ( France Inter) ,et m’avait interviewé avant mon départ pour le Festival d’Avignon. Cette fois, il m’a invité à partager un hachis parmentier dans un bien bel endroit "Les ouvriers du Paradis" une agence de pub située derrière le bon Marché. La cour est magnifique on dirait une immense bibliothèque…Abiker_japan_tv_030

Je zappe vaguement tout en me régalant des Contes de la télé ordinaire de David Abiker, le bouquin exactement conçu pour le type de soirée dont j’avais besoin, sans concentration mais avec distraction.

Contes de la télé ordinaire David Abiker

David Abiker, je suis fan de ses chroniques radio depuis longtemps. Quand je l’ai vu à sa table de dédicace du Drugstore des Champs-Elysées, un tas de Springles négligamment disposés devant lui   Je pense que c’est ce qui m’a valu une dédicace assez bien vue de la part de quelqu’un qui me connaît bien : “A Hugo, Ces Contes de la télé ordinaire qui finiront de lui faire préférer le web, les blogs et ses folies...”.

David et moi, on est de la même génération, c’est sûr. Chacune de ses “50 historiettes rédigées entre 2005 et 2008″, au ton sucré-salé basculant parfois dans l’acide, résonne dans ma mémoire d’ex téléphage. Il m’avait prévenu que l’ensemble s’appuyait sur des événements qui n’avaient peut-être marqué que lui. Ce n’est pas le cas. C’est drôle, parfois touchant, dérangeant, ça se lit d’un traite (je viens de le faire), mais aussi par tranche de métro ou de bus. C’est absolument immanquable en tout cas ! David trop tôt le matin sur France info…

Aucun mot-clé pour ce post.

Laisser un commentaire