NTM parc des prince blogreport Pari gagné pour NTM au Parc des Princes, hier soir ?  Pourtant dans un cadre peu avenant et une setlist soufflant le chaud et le froid NTM  au Parc des Princes, le rêve de gosse d’un groupe, le Parc a vraiment rendu l’amour que le duo lui porte. Cependant, la pluie, froid, système vidéo défaillant, son sous-dimensionné : peu d’éléments ont joué en la faveur de ces parrains du hip-hop français.
Accompagné de deux DJs, d’un groupe, de choristes, de danseurs et d’invités de marque (Big Ali, Lord Kossity, Raggasonic) le sound system n’était pas très impactant, surtout lorsque les musiciens réinterprétaient certains titres.


Si l’on rajoute à cela des écrans vidéo instables à chaque beat un peu trop appuyé, on obtient un public qui a du mal à se lâcher et qui se sent même un peu seul à la vue des places restantes en tribunes. Heureusement que quelques fulgurances réussirent tout de même à réchauffer le public. Après les frissons de l’introduction enchainée avec Seine-Saint-Denis style, Qu’est-ce qu’on attend, soutenu par de nombreux fumigènes allumés dans la fosse retournera le public. Puis Joey Starr et son Carnival arrivera enfin à faire danser le public, en le faisant reculer, avancer, sauter ! Le Parc des Princes s’embrase dans un déluge de fumigènes. Une Mercedes blanche éclatante fait son entrée sur scène pour le mastoc « Ma Bentz ». Hier soir, NTM a mis le feu au Parc pour le plaisir de ses fans que les rappeurs de Saint-Denis font kiffer comme au premier jour, il paraît que c’était plus chaud dans la fosse, j’en sais rien, mais je suis reparti sans ma Bentz…Bentz, bentz/// (photo Ann-So) Vive les vieux jeunes !


Aucun mot-clé pour ce post.

Laisser un commentaire