La 58e édition de la Berlinale vient de s’achever avec le palmarès suivant : Scarlet_johanson_ve_nue_be_rlin

Our d’Or – Meilleur Film : Tropa de Elite – The Elite Squad de José Padilha
Ours d’Argent – Grand Prix du Jury : Standard Operating Procedure de Errol Morris
Ours d’Argent – Meilleur Réalisateur : Paul Thomas Anderson pour There Will Be Blood
Ours d’Argent – Prix d’Interprétation Féminine: Sally Hawking pour Happy-Go-Lucky
Ours d’Argent – Prix d’Interprétation Masculine : Reza Najie pour Avaze Gonjeskh-ha – The Song of Sparrows de Majid Majidi
Ours d’Argent – Meilleure Contribution Artistique : Jonny Greenwood pour la musique de There Will Be Blood de Paul Thomas Anderson
Ours d’Argent – Meilleur Scénario: Wang Xiaoshuai pour Zuo You – In Love we trust
Prix Alfred Bauer – fondateur du festival – pour un film qui ouvre de nouvelles perspectives dans l’art cinématographique: Lake Tahoe de Fernando Eimbcke

Portman_ve_nue_ber_linale La Berlinale est un festival placé sous le signe de films politiquement engagés et le palmarès de la 58e édition en est le parfait reflet. Ainsi les jurys, sous la houlette de Costa Gavras, ont décerné l’Ours d’Or au film choc brésilien Tropa de Elite de José Padilha. Le métrage raconte l’histoire du capitaine d’une escouade d’élite de la police de Rio de Janeiro combattant les barons de la drogue et dépeint également le quotidien des autres policiers. Il s’inspire de faits réels. Errol Morris reçoit lui le prix du jury pour son documentaire Standard Operating Procedure sur les tortures et humiliations infligées aux prisonniers irakiens dans la prison d’Abu Ghraib. Le grand gagnant de ce festival est par contre sans conteste le nouveau film de Paul Thomas Anderson There Will Be Blood, qui reçoit le prix du meilleur réalisateur et de la meilleure contribution artistique pour la dramatique musique de Jonny Greenwood. Si le prix d’interprétation masculine n’est pas revenu à Daniel Day-Lewis c’est vraisemblablement pour des raisons « politiques », telles son Golden Globe ou l’Oscar qu’il ne va sûrement pas manquer de décrocher, tant sa performance était au-dessus du lot dans les films présentés en compétition. Ceci ne devant rien enlever à l’interprétation de Reza Najie dans Avaze – Gonjeshk-ha qui était la seule à faire de l’ombre à l’acteur anglais et reçoit justement le prix. Parmi les journalistes, trois actrices étaient au coude à coude pour le prix d’interprétation féminine : Tilda Swinton, Sally Hawkins et Kristin Scott Thomas. Le jury a décidé de donner le prix à la forte et subtile interprétation de Sally Hawkins, institutrice de choc et de charme dans le magnifique film de Mike Leigh Happy-Go-Lucky. Le prix du meilleur scénario revient lui au drame Zuo You de Wang Xiaoshuai, dans lequel une femme apprend que sa fille est atteinte de leucémie et ne pourra survivre que grâce à une transplantation de moelle osseuse. Elle demande alors à son ex-mari de lui faire un autre enfant, seul donneur compatible possible, mettant ainsi en jeu son nouveau couple et celui de son ex-mari. Enfin le prix Alfred Bauer revient à Lake Tahoe de Fernando Eimbcke. La très belle histoire de Juan, qui essaye de faire réparer la voiture qu’il vient d’accidenter et va rencontrer des personnages hauts en couleurs qui vont l’y aider et par la même occasion le mettre sur la voie de l’acceptation du drame qui le touche. Le film est une composition de longs plans fixes entrecoupés plus ou moins régulièrement de plans noirs de quelques secondes. L’édition 2008 de la Berlinale restera dans les mémoires comme très inégale, car parmi les 26 films présentés dans le programme de la compétition certains choix se sont révélés surprenants pour ne pas dire douteux. Le Blogreporter sera à Berlin du 5 au 15 février 2009 .

Aucun mot-clé pour ce post.

Laisser un commentaire