Leblogreporter_cesarise Le palmarès surprend par son eclectisme et la victoire dans la catégorie meilleur film et meilleur réalisateur d’Abdellatif Kechiche pour son film La Graine et le mulet. Après le succès de L’esquive il y a quatre ans, le cinéaste, désormais épaulé par Claude Berri, voit son deuxième long métrage auréolé de quatre statuettes (meilleur espoir féminin et scénario original en bonus)… Une surprise pour ceux qui attendaient Persépolis ou Le scaphandre et le papillon au tournant ! Du coté des attentes, c’est bien Marion Cotillard qui remporte le prix de la meilleure actrice pour sa prestation d’Edith Piaf dans La Môme et Mathieu Amalric repart assez logiquement avec le César du meilleur acteur. Petit résumé de la soirée…

La cérémonie commence, comme à l’accoutumée depuis quelques années maintenant, sur un hommage aux disparus… Michel Serrault, Jean-Claude Brialy et Jean-Pierre Cassel sont à l’honneur. La 33ème cérémonie des César démarre sur une introduction du président d’honneur de l’Académie, Jean Rochefort, qui se lance dans un discours approximatif mais amusant. Bref, il est désormais de bon ton de faire dans l’humour, la décontraction et la bonne humeur ! Cotillard

Les grand gagnants de la soirée  marion Cotillard et abdellatif kechiche (photos Hugo Mayer)

Démarrant sur une parodie de La Môme avec Valérie Lemercier dans le rôle d’Edith Piaf qui déclare ne pas vouloir rempiler dans la présentation de l’évenement, la cérémonie promet son lot de rires. Au final, on ne rigolera pas énormément… C’est donc Antoine De Caunes qui nous fait son show…
Laurent Stocker remporte le premier prix de la soirée et repart avec la statuette du meilleur espoir masculin… Pas vraiment de surprise même si on pouvait espérer enfin un prix pour Jocelyn Quivrin qui tourne désormais depuis plusieurs années et qui témoigne dans 99 Francs d’un excellent sens de la comédie.

Premier prix pour Persépolis (restent encore cinq nominations) qui se charge d’emporter le césar du meilleur premier film. Ce qui est donc susceptible de l’éliminer d’office pour le meilleur film de l’année…

Joie intense, Les chansons d’amour remporte le prix de la meilleure musique. Les courageux ayant survécu au film se rappellent de la torture auditive, les autres vivent paisiblement. Grâce à dieu, Alex Beaupain est récompensé pour son travail. Pourquoi pas… La prochaine fois, il faudra néanmoins enlever ses boules Quiès avant de voter ! L ALBUM PHOTOS  "CESAR 2008" BIENTOT EN LIGNE

Le palmarès des César 2008 L’intégralité du palmarès des César 2008

César d’honneur
Roberto Benigni
Jeanne Moreau

Meilleure actrice
Marion Cotillard, La Môme

Meilleur acteur
Mathieu Almaric, Le scaphandre et le papillon

Meilleur espoir masculin
Laurent Stocker, Ensemble, c’est tout

Meilleur espoir féminin
Hafsia Herzi, La graine et le mulet

Meilleur acteur dans un second rôle
Sami Bouajila, Les témoins

Meilleure actrice dans un second rôle
Julie Depardieu, Un secret

Meilleur film
La graine et le mulet, Abdellatif Kechiche

Meilleur premier film
Persepolis de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud

Meilleur réalisateur
Abdellatif Kechiche, La graine et le mulet

Meilleur scénario original
Abdellatif Kechiche, La graine et le mulet

Meilleure adaptation
Marjane Satrapi, Vincent Paronnaud pour Persepolis

Meilleur film étranger
La vie des autres, Florian Henckel von Donnersmarck

Meilleur documentaire
L’avocat de la terreur, Barbet Schroeder

Meilleur court-métrage
Le Mozart des pickpockets, Philippe Pollet-Villar

Meilleur montage
Juliette Welfling, Le scaphandre et le papillon

Meilleure photo
Tetsuo Nagata, La môme

Meilleure musique écrite pour un film
Alex Beaupain, Les chansons d’amour

Meilleurs costumes
Marit Allen, La Môme

Meilleur son
Laurent Zeilig, Pascal Villard, Jean-Paul Hurier, La Môme

Aucun mot-clé pour ce post.

Laisser un commentaire