À l’occasion de son inauguration, le 1er octobre 2017 découvrez le Musée Yves Saint Laurent Paris, gratuitement et en avant-première lors de sa journée portes ouvertes.
Musée Yves Saint Laurent Paris
     5 avenue Marceau, 75116 Paris
(Visite libre sans réservation VOIR le lien sur facebook )

En fonction de l’affluence, un temps d’attente à l’extérieur du musée est à prévoir

« Le musée Yves-Saint-Laurent sera le premier de cette ampleur consacré à l’œuvre de l’un des plus grands couturiers du XXe siècle à ouvrir à Paris… » Dans le document de présentation donné ce jeudi à l’Institut français de la mode, dans le XIIIe, Pierre Bergé, président de la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent, n’a pas caché sa joie d’annoncer l’ouverture prochaine de deux musées consacrés au génial créateur de la mode, l’un à Paris, l’autre à Marrakech.

C’est le 3 octobre prochain, après 5 millions de travaux de rénovation, que va s’ouvrir au 5, avenue Marceau, dans le XVIe, ce musée qui présentera sur 450 m2, robes et accessoires, mais aussi croquis de travail, photos et vidéos. « Ce musée rendra compte aussi bien du génie créatif du couturier que du processus de création d’une collection haute couture », assure Olivier Flaviano, le jeune directeur de 35 ans de ce futur lieu de la mode.

Aurélie Samuel, directrice des collections, a dévoilé le futur cheminement du visiteur. Tout sera dévoilé, d’abord dans les salons ouverts auparavant aux clientes. Le style de Saint Laurent sera montré « avec la façon dont il a marqué l’histoire et comment il s’est imprégné de la société ». Ensuite, les visiteurs découvriront les pièces de la collection 1962, la première, au regard des dessins et des planches de travail. Naturellement, le savoir-faire des petites mains sera mis en avant.

Il faudra monter au premier étage. Là, dans des salles décorées par Jacques Grange, les robes seront présentées dans un écrin grand siècle. Mais c’est surtout dans le Studio, le cœur même de la création d’Yves Saint Laurent, que le public pourra pénétrer. « C’est là que tout se concevait » souligne Aurélie Samuel. La moquette claire au sol, le simple bureau du créateur sur ses tréteaux, son grand miroir et ses trois larges fenêtres orientées plein sud.

Cet hôtel particulier Second Empire, où ont travaillé les équipes du couturier pendant trente ans, après avoir accueilli la fondation Pierre Bergé et Yves Saint Laurent, va aujourd’hui pouvoir permettre de redécouvrir la collection de plus de 5 000 robes « prototypes » conservées dans les étages. Avant même son ouverture, ce musée a reçu l’appellation Musée de France. Une reconnaissance officielle.

Laisser un commentaire