Henri_salvador_est_mort_blogreporte Henri Salvador s’est éteint cette nuit d’une rupture d’anévrisme. La dernière fois que je l’ai vu c’était sur scène en décembre au Palais des congrès. Il était venu applaudir Paul Mc Cartney à l’olympia le 22 octobre quatre jours avant et je l’ai aperçu souriant dans la loge du beatles, "i just cross the street, I live place Vendôme" et ils ont rigolés together (les photos étaient interdites, mais j’ai pris Paul ensuite avec Sylvie Vartan, voir l’album sur le côté) ! On pouvait voir en Salvador le rigolo de service qui a fait marrer la France entière avec "Zorro" ou "Le blues du dentiste". Mais, derrière l’humour, il y avait tout le génie d’un formidable créateur qui, entre autres, a inventé le clip télé. A la fois proche de Boris Vian et de Ray Charles, il etait le parfait exemple de ce que la France peut produire de mieux en matière de synthèse culturelle. Henri Salvador a donné cette année une mini-tournée d’adieux à la scène qui, outre son concert-anniversaire monégasque, est passée par Dole (est) en juin, Pérouse et Milan (Italie) début juillet, Tokyo en septembre… Un dernier voyage avant de partir…   Epicurien, il ne fallait pas le gonfler quand il jouait aux boules ! Un modèle pour les jeunes qui est parti comme il a vécu, chapeau ! Adieu l’ami on t’aimai bien, on oubliera jamais ton rire ensoleillé ! Le lion est vraiment mort ce soir… HM.

Aucun mot-clé pour ce post.

Laisser un commentaire