Pour sa première soirée musicale, le quotidien L’Humanité, avait un programme propre à attirer du monde.
Ce fut le cas, puisque, après les brillantes compositions des Clermontois de Cocoon et de leur jeune chanteuse Morgane, et le bluefunk de feu, baigné de bleu et d’orange, de Keziah Jones, ce fou de Manu Chao, avec le Radio Bemba Sound System, a électrisé dans un délire de lumières les quelque 80 000 spectateurs présents !

Aucun mot-clé pour ce post.

Laisser un commentaire