Kevin costner-cesar-blogreporterAprès la cérémonie (que vous avez peut-être suivie à la télévision) nous nous engouffrons dans les grands bus postés devant le théâtre du Châtelet, escortés par les motards nous longeons les quais de
seine, pour aller dîner au Fouquet's.

Un photo-call à l'entrée du restaurant ou les Kaîra posent à côté de Kevin Costner qui a reçu un César d'honneur. "Je suis Américain
et je fais des films de cowboys. Merci de m'accepter comme je suis", a
lâché l'acteur qui tourne actuellement à Paris.

Thierry ffremaut-AlainTerzian-Dominique Desseigne _photo Blogreporter
(Les Boss : Thierry Frémaux patron du Festival de Cannes, Alain Terzian patron des César, Dominique Desseigne patron du Fouquet's et du groupe Barrière)

Les serveurs nous acceuillent avec une coupe de champagne,le placement est libre.Je m'assoie avec mes amis Michel Rebichon et Jean-Pierre Lavoignat à la table de Rachid Djaïdani notre pote qui à réalisé "La rengaine" qu'on avait vus ensemble au Festival d'Angoulême.

L'ambiance est "studieuse", et feutrée… Moins d'euphorie, cette année peût-être est-ce du à l'age des gagnants (85ans) où aux nombreux nominés qui ne sont pas venus… Mais c'est plûtot agréable est les gens sont détendus.Une table se marre bien, c'est celle du prénom avec Valérie Benguigui et Guillaume De Tonquédec les winners avec un Bruel détendu serein qui passe de table en table pour nous dire un petit mot gentil, pas du tout déçu de n'avoir pas gagné.

Je fais quelques photos entre les plats, tout le monde se prête au jeux (sauf la ministre de la culture Aurélie Philipetti, qui ne préfère pas faire ça au "Fouquet's, mais souriante, tout de même) j'en profite pour rendre hommage à Claudia Cardinale qui était la première actrice que j'avais vu au cinéma dans "Il était une fois dans l'Ouest". elle est charmante et fais la connaissance de Lola Dewaere qui  aussi était heureuse déjà d'être nominée, arrivant tout droit du théâtre Déjazet ou elle joue "La Callas" en ce moment. Jacques Higelin débarque pour féliciter Izia, qui est devenue le meilleur espoir féminin.

Après un succulent dessert, je remercie Alain Terzian, le patron des César pour son invitation , et lui donne rendez vous l'année prochaine "si je ne suis pas à Berlin où aux sports d'hiver !". Nous partons ensemble à pied au 79 Champs-Elysées le Club qui vient de rouvrir cette semaine pour retrouver les amis dans une after de folie au champagne Tsarine … Fallait bien fêter ça !

Aucun mot-clé pour ce post.

Laisser un commentaire