Jamiroquai and Hugo Mayer IWC_BlogCannesVoilà, c’est fini. On range les accréditations, on oublie les files d’attentes, l’effervescence. Le jury du festival de Cannes a livré son verdict sous la présidence du grandissime Steven Spielberg. Un palmarès qui a fait l’unanimité, ou presque… (photo Jamiroquai à l'Eden Roc)

Cette année à Cannes, l'Asie était gâté. Beaucoup de films asiatiques étaient présents dans toutes les compétitions (presque 20 films  sur la Croisette). Evidemment, j'ai raté la Palme d’Or et la Caméra d’Or!

A la remise des prix, on le sentait fort, les deux seuls films asiatiques que j'avais raté (surtout à cause des horaires et des files d’attentes) allaient être primés, et ça n’a pas manqué.

Coup du sort amusant ou rappel à l’ordre des dieux « Only The Gods Forgive »), en tout cas, ces deux films vont rester comme deux actes manqués, surtout que Ryan Gosling n'a pu venir à Cannes…

Safe est visible sur le net, et Ilo Ilo au Forum des Images à Paris.

Heureusement faute de films, j'ai vu des concerts sublimes : WOODKIDS, JAMIROQUAI, LILLY WOOD, MICKY GREEN… sans compter les pas vus: Lou Doillon, Joey Starr, Phoenix… Etonnant pour un Festival du film ! Voir les vidéos sur le BLOG DE CANNES.

Aucun mot-clé pour ce post.

Laisser un commentaire